Mon record absolu est de 25.48s et ma meilleure moyenne sur 10 cubes est de 32.26s. Donc je ne suis pas le mieux placé pour vous parler de speedcubing. En effet, plusieurs cubistes sont capables de descendre en dessous de 20s.
Mais je peux tout de même vous donner quelques astuces et vous conseiller sur les méthodes à choisir parmi celles existantes pour faire le Rubik's cube le plus vite possible suivant votre motivation et votre objectif.



 LUBRIFIER LE CUBE

Certains cubistes lubrifient leur cube (j'en fais partie). En effet, l'un des problèmes majeurs lorsque l'on commence à vouloir tourner vite son cube, c'est la résistance qu'il oppose. Il faut noter que si vous venez d'acheter votre cube, il est tout à fait normal qu'il soit très dur à tourner. Au bout de quelques semaines de pratique intensive il est beaucoup moins dur à tourner. Cependant il y a toujours une résistance non négligeable et qui est particulièrement gênante pour les utilisateurs de shortcuts. Il peut donc être intéressant de lubrifier son cube. Mais pas n'importe comment et pas avec n'importe quoi.

Je vous recommande de ne pas le lubrifier immédiatement après l'achat : il faut le manipuler pendant plusieurs jours/semaines afin que les plus grosses aspérités s'usent. On peut éventuellement accélérer le processus en poncer légèrement les défauts à l'intérieur du cube.
D'après tout ce que j'ai pu lire sur le sujet, c'est indéniablement l'huile de silicone qui marche le mieux. On peut trouver des bombes de lubrifiant silicone dans des boutiques de bricolages et dans quelques grandes surfaces (voir au rayon automobile). Concernant les autres lubrifiants, soyez très prudents : certains se révèlent être particulièrement agressifs pour le cube et d'autres en accélère l'usure.
Il faut nettoyer le cube avant de le graisser. Ensuite enlevez un cube arête comme si vous vouliez démonter votre cube, puis vaporisez un peu de graisse de silicone à l'intérieur. Jouez quelques minutes avec le cube pour que la graisse se répartisse partout puis laissez le sécher.
Il faut relubrifier votre cube régulièrement, disons tous les 200 à 500 cubes.
Après, c'est l'utilisation du cube qui le rend toujours plus facile à tourner (jusqu'au jour où il y a tellement de jeu qu'il se désassemble sans arrêt et qu'il faut le changer...)
L'inconvénient de la lubrification, c'est que le cube a tendance à se désassembler accidentellement plus facilement qu'avant.

Encore une remarque : si vous achetez 2 cubes identiques, il se peut que l'un soit très bon pour le speedcubing et que l'autre, quoique l'on fasse ne le soit jamais. J'en ai fait l'expérience avec un cube qui a toujours été plus dur à tourner que les autres. Dans ce cas, changez le.


 LES ÉTIQUETTES

Les étiquettes du Rubik's cube sont fragiles et ne tiennent pas longtemps, surtout lorsque l'on pratique le speedcubing. Je donne des solutions à ce problème dans la section FAQ.


 CHRONOMÉTRAGE, MOYENNE, ...

Je vais vous informer de quelques règles de chronométrage communément admises dans le milieu du speedcubing (notamment pour pouvoir poster ses temps sur la page des records du monde non officiels).
Si l'on se chronomètre avec la précision de la seconde, si l'on est entre deux secondes, on prend la seconde supérieure.
Pour avoir une idée correcte de son niveau, une moyenne sur 10 cubes est plus représentative.
Mais là encore, pour être au plus prêt de la réalité, on fait 12 cubes d'affilée, puis on écarte le meilleur temps ainsi que le moins bon, et puis on fait la moyenne sur les 10 restants. Il est à noter également que l'on a pas le droit de faire plus d'un "piece pop" sur l'ensemble des 12 cubes. (un "piece pop" est le fait qu'une (ou plusieurs) pièce sorte de son logement pendant que l'on tourne le cube).
Si pour cette moyenne on se chronomètre avec la précision de la seconde, pour chaque cube on prend la seconde inférieure : si vous êtes entre 45 et 46, vous prenez 45. A la fin, lorsque vous calculez votre moyenne, ajoutez 0.5 secondes. Cette manière de faire est statistiquement plus précise que d'arrondir chacun de ses temps à la seconde que l'on estime la plus proche.
Mais l'idéal est de se chronomètrer précisément. Je vous conseille le Online Timer de Ron Von Bruchem, que vous trouverez ici et qui permet de se chronomètrer au 1/100 de seconde.


 MÉTHODE DE RÉSOLUTION

Comment choisir sa méthode de résolution du Rubik's cube? Tout dépend de votre motivation, de votre objectif et de vos capacités les plus développées. En effet, si vous avez un mal fou à retenir des algorithmes, il n'est peut être pas judicieux d'apprendre une méthode nécessitant une cinquantaine d'algorithmes.
Regardez la rubrique "Autres méthodes" dans la section "Résolution" pour avoir un survol des principales méthodes existantes.


 TRAVAIL INTENSIF !

Cela peut paraître idiot de parler de ça, mais ça mérite quelques précisions. Vous pouvez apprendre tous les algorithmes que vous voulez, lubrifier votre cube, ..., il vous faudra faire des centaines de cubes avant de faire des temps canons. Si vous pensez que votre passion pour le Rubik's cube ne durera pas plus de 2 ou 3 semaines, n'espérez surtout pas descendre en dessous de 30s. C'est plutôt le temps qu'il vous faudra pour atteindre péniblement la minute à condition d'en faire très régulièrement. Il faut plutôt parler de plusieurs mois pour atteindre la barre des 30s... Enfin, tout est relatif, cela dépend du temps que l'on y consacre, mais je pars du principe que l'on a pas toujours que ça à faire, heureusement!


Page d'accueil


Contact: cubeland@fr.st - URL: http://www.cubeland.fr.st
Copyright © Christophe Goudey 2001-2006